Home > Tous nos programmes > Protection de l’enfance

Au travers de nos actions liées à l’éducation et au handicap, nous avons identifié un besoin croissant de promouvoir et de défendre les droits des enfants. Un enfant sur cinq dans le monde vit en Inde. Souvent, dans les bidonvilles, les enfants doivent travailler pour participer aux revenus du foyer. Dans certains États d’Inde, notamment au Chhattisgarh où nous intervenons, les enfants vivent dans des contextes de guérilla. C’est pourquoi nous intervenons depuis de nombreuses années pour la protection de l’enfance, à la fois dans des actions de protection directe, et des actions de sensibilisation des familles, des communautés, des employeurs et des pouvoirs publics.

A ce jour, il existe 2 programmes dédiés à la protection de l’enfance.


- UTTARAN BASTAR

Le programme « Uttaran Bastar » a pour mission de protéger une centaine de jeunes orphelins de la violence subie grâce à un hébergement en foyer et un accompagnement scolaire dans le district du Bastar (Chhattisgarh).

Les jeunes filles et garçons dont la charge nous est confiée par le gouvernement de l’État du Chhattisgarh sont issus de castes tribales et exclus du système scolaire. Hébergés dans deux foyers sous la supervision du gouvernement de l’État du Chhattisgarh, et régis par la loi sur la protection des jeunes de 2016-2017, ils peuvent envisager un avenir professionnel en suivant une formation adaptée.

Remise à niveau ouvrant l’accès aux classes traditionnelles, conseils d’orientation et partage des connaissances entre étudiants, Tomorrow’s Foundation les aide à se réinsérer dans le système scolaire formel.

Les plus âgés suivent une formation professionnelle et sont aidés dans leur recherche d’emploi. Des visites médicales mensuelles sont organisées dans les bureaux de l’administration des sites ainsi que dans le centre de Dantewada.

En 2018, 82 enfants bénéficiaient de ce programme (47 garçons et 35 filles).

Chiffres-clés (2019 / 2020)

  • La sensibilisation de 239 élèves du collège et du lycée a été menée à bien – ces jeunes ont été sensibilisés aux différentes possibilités d’aide qui leur étaient offertes et à la manière d’utiliser la Child Line
  • 1035 membres sélectionnés des Panchayats ont été formés sur les liens entre les droits de l’enfant et le développement et sur les procédures opérationnelles du ICPS (Integration Child Protection Scheme) lors d’une formation des membres du PCPC (Panchayats Child Protection Committees) 
  • 2 réunions de consultation ont été organisées avec les ministères concernés afin de renforcer leur sens des responsabilités et de l’appropriation de l’ICPS (Integration Child Protection Scheme) et de comprendre comment travailler avec les ONG, les personnes influentes au sein des communautés, les enseignants et les membres des panchayats.

En savoir plus : le film sur Uttaran Bastar : ici


 - ADOLESCENT FRIENDLY WARD

« Adolescent Friendly Ward » est un programme initié par l’UNICEF et opéré par Tomorrow’s Foundation. Il a pour enjeu d’aider les enfants et les jeunes à trouver leur place dans la société, à l’heure d’une urbanisation grandissante.

Le projet « Adolescent-Friendly Wards » a débuté à Kolkata en 2017 et s’est terminé en décembre 2019. Il visait les quartiers les plus difficiles de Kolkata où les jeunes, en particulier les adolescents, étaient exposés aux abus sexuels, au travail des enfants, aux mariages précoces, et à la contrainte de quitter l’école.

L’atténuation des risques liés aux effets de l’urbanisation et des bidonvilles sur les jeunes vulnérables fait partie de l’initiative mondiale des villes amies des enfants de l’UNICEF et la Fondation Tomorrow’s a été choisie pour s’associer à eux dans le cadre du projet pilote des « Adolescent-Friendly Wards of Kolkata ».

En 2020, 700 enfants bénéficient de ce programme (192 garçons et 508 filles).

Chiffres-clés (2019 / 2020)

  • 32 programmes de sensibilisation sociale ont été organisés avec 682 adolescents, 62 parents et 31 enseignants sur des questions de protection de l’enfance telles que : la violence sur les jeunes, le mariage précoce et les abus sexuels sur les enfants.
  • 4 réunions de protection de l’enfance au niveau des quartiers visés ont été organisées : 47 leaders ont fait des présentations sur les changements qu’ils avaient constatés lors de la période du projet suite à leur engagement mais aussi à leur sensibilisation accrue aux questions de vulnérabilité dans leur communauté.
  • 7 jeunes filles ont été sauvé de mariages forcés en 2019